L'alpinisme inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco

 

L’art de gravir des sommets et des parois en haute montagne, en toutes saisons, en terrain rocheux ou glaciaire, l'alpinisme a atteint la reconnaissance du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO.

Le statut de patrimoine culturel a été décerné le 12 décembre 2019, à Bogota, en Colombie, lors de la Convention annuelle du Comité intergouvernemental de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

image: 
Le sommet du Mont-Blanc est le plus haut sommet des Alpes (4 810 m ou 15 781 pieds).
L'alpinisme a officiellement commencé à Chamonix en 1786, lorsque Balmat et Paccard ont conquis le sommet du Mont-Blanc. source de la photo @ LeDauphine.com
Alpinistes attachés ensemble par une montée de corde au sommet du Mont Blanc dans les Alpes. Pascal Tournaire / UNESCO

La demande délivrée par les communautés d'alpinisme et de guides de France, d'Italie et de Suisse a été approuvée le 12 décembre 2019.

Les trois pays ont uni leurs forces pour promouvoir le sport de haute montagne, qui tire son nom de la chaîne des Alpes.

Dans la capitale colombienne, Bogota, les experts du patrimoine culturel ont dû passer en revue 24 propositions et l'alpinisme a été parmi les premiers à figurer sur la liste.

Ainsi, l'alpinisme a désormais acquis la reconnaissance du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. Le « patrimoine culturel immatériel » est défini comme des formes vivantes de patrimoine qui sont au cœur de la vie et de l'identité des communautés, des groupes et des individus.

L'ONU définit l'alpinisme comme « une pratique physique traditionnelle caractérisée par une culture partagée composée de la connaissance de l'environnement de haute montagne, de l'histoire de la pratique et des valeurs associées, et des compétences spécifiques ».

Et si l'alpinisme existe depuis longtemps, l'acte fondateur de l'alpinisme moderne a été la première ascension du sommet du Mont Blanc par Jacques Balmat et Michel-Gabriel Paccard depuis Chamonix en 1786.

Quant à l'aspect culturel, certains pourraient affirmer que l'alpinisme n'est qu'un sport, mais les connaisseurs voudraient bien différer.

« Être attaché signifie deux personnes ou plus attachées à la même corde», explique Perrine Torrent, vice-présidente du Club Alpin Français du Pays Thur Doller et poursuit «c'est symboliquement très fort dans le sens où une personne est attachée à l'autre. Pour moi, c'est aussi l'esprit de l'alpinisme, qui est l'esprit de solidarité. » (RFI)

Autres Articles

Auberge du Bois Prin, auteur eGuide Travel, sous licence CC BY 2.0, photo source @ flickr.com
13 Dec 2019
Emmanuel Renaut reprendra l'un des joyaux de l'hôtellerie de Chamo...
Festival Magic Mont-Blanc, source photo @facebook
16 Dec 2019
C'est désormais officiel! Le Magic Mont-Blanc Festival, dirigé...