L'ENSA met en évidence l'impact des pistes de ski alpin sur l'environnement

 

Le ski et le snowboard peuvent créer des vacances d'hiver uniques à Chamonix, mais nous devons nous rappeler que la montagne non aménagée n’appartient à personne et appartient à tous, pratiquants de sports de nature et faune compris.

Il est donc essentiel de considérer les effets négatifs que le ski pourrait avoir sur l'habitat naturel, la flore et la faune.

Pour réfléchir aux conséquences moins agréables des vacances dans les Alpes, l'ENSA (L’école de ski et d’alpinisme) ont accueilli la conférence « Pratiques sportives et faune en hiver ».

image: 
flore / paysage à Chamonix, Mont-Blanc
Tétras lyre au Mont Blanc
Chèvre de montagne à Chamonix, Mont Blanc
flore / paysage à Chamonix, Mont-Blanc
Tétras lyre au Mont Blanc
Chèvre de montagne à Chamonix, Mont Blanc

Hier soir, quatre intervenants de l'ENSA ont participé à des activités de sensibilisation aux incidences négatives des stations de ski sur l'environnement.

Christelle Bakhache est chargée de la mission sports de nature à Asters –conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie. Elle contextualisera la réflexion : les pratiques sportives évoluent et le changement climatique pousse les adeptes de la neige à la montée en altitude, alors quid des habitats de la faune ?

Daniel Rodrigues, écologue, va de son côté présenter un florilège d’espèces, dont l’incontournable tétras lyre. Les recherches sur les effets négatifs du ski sur la faune ont montré que les perturbations causées par les skieurs et les planchistes augmentaient le niveau de stress chez la tétras lyre. Cela pourrait expliquer la population sporadique de la tétras lyre dans les Alpes et pourrait également s'appliquer à d'autres espèces d'oiseaux.

Le Dauphine

Que peut-on faire pour préserver l'habitat naturel tout en profitant de sports d'hiver à Chamonix?

Quand nous skions ou faisons du snowboard, il est recommandé d’utiliser les pistes ouvertes et d’éviter les zones boisées, où vivent les animaux.

Aussi, évitez de skier sur des zones qui ne sont pas entièrement recouvertes de neige, car cela pourrait endommager la végétation.

En tant que destination de choix pour le ski, Chamonix est accessible depuis de nombreuses villes (par exemple, Londres, Paris, Genève) en train ou en bus.

De plus, à Chamonix, il y a de nombreuses lignes de bus, y compris « le Mulet », un bus qui vous permet d'atteindre les principales zones de Chamonix et qui est gratuit pour les touristes et les habitants.

Renseignez-vous sur l'impact environnemental que vous avez sur la montagne et sur ce que vous pouvez faire pour le minimiser.