L’Ultra-Trail du Mont-Blanc® se met au vert

 

L'Ultra-Trail du Mont-Blanc®, l'un des événements de trail les plus prestigieux au monde, se met au vert!

Cette année, pour la première fois, le WWF tiendra un ravitaillement écoresponsable sur l’UTMB. L’objectif de cette première est de voir si l’initiative peut à l’avenir devenir la norme.

Cette année, sur la course de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB), les coureurs trouveront un ravitaillement écoresponsable, assuré par le WWF au niveau des Contamines-Montjoie.

« C’est vraiment une expérimentation », commente Maël Besson, responsable sport au WWF.

image: 
L'Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB®)
Poster UTMB® 2019, créé par Matthieu Forichon, trouvé sur @ utmbmontblanc.com

Si elle est bien accueillie, cette expérience pourrait devenir la norme pour les futures éditions de l’UTMB®.

Et tout l’enjeu de cette initiative, c’est de parvenir à « concilier les exigences environnementales avec celles d’une alimentation sportive », poursuit le responsable sport.

Bio et local

Tous les produits proposés sont donc bio et « si possible nous avons favorisé le local », précise le responsable au WWF. La principale difficulté rencontrée dans cette histoire est culturelle.

Lorsque l’on court un trail, on mange des quartiers d’orange et on avale des morceaux de banane pour se donner de l’énergie. Oui mais voilà, ces fruits ne sont pas vraiment cultivés dans la vallée du Mont-Blanc. « La quasi-totalité des produits vient de la région Rhône-Alpes et au plus loin, ça doit être l’Espagne », informe Maël Besson.

Quant aux gâteaux, pain d’épices, fruits secs, soupes de légumes, ils ont été choisis pour leur impact environnemental moindre. Avec un regard sur l’emballage également puisque le vrac est privilégié et les emballages individuels supprimés. Jusqu’aux barres de céréales ! D’ailleurs le ravitaillement est garanti zéro-plastique.

Les coureurs sont également tenus d'apporter leurs propres ustensiles et les liquides seront servis via des fontaines!

La psychologie de manger

Et niveau nourriture, si l’on pense immédiatement à l’aspect nutritionnel, il y a un autre facteur à prendre en compte par les organisateurs : le côté psychologique.

« Ce genre de course se fait surtout grâce à un mental fort. Il faut donc qu’il y ait un véritable aspect réconfort, plaisir », note Maël Besson.

Par conséquent, pour que cette expérience soit mise en œuvre lors des prochaines éditions de l'UTMB®, il est nécessaire que la nourriture plaise aux concurrents.

L'UTMB® s'engage à devenir écologique

L’ultra trail du Mont-Blanc (UTMB) s’est engagé pour son édition 2019 à respecter 15 engagements écoresponsables sous l’impulsion de l’ONG WWF.

Selon Mael Besson, ces produits seront dans la même gamme que les autres ravitaillements.  Ce qui est idéal, car l'objectif est que les fournitures de cette année deviennent la norme et ne fassent pas exception.

De plus, l'UTMB® a également modernisé son plan de transport pour l'édition 2019, dans le but d'accueillir les participants et de protéger la vallée de Chamonix.

@Le Dauphine

En savoir plus sur la 17ème édition de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc!

Autres Articles

Les pionniers de Chamonix se sont vengés sur Martigny, source photo @ ledauphine.com
22 Aug 2019
Les Pionniers de Chamonix Mont-Blanc (Ligue Magnus) ont pris leur revanche, ce m...
Bivouac des Périades, source photo @ mpora.com
28 Aug 2019
Le 1er août 2019, une partie du bivouac des Périades s'est effo...