Pénurie d'eau au Refuge des Cosmiques depuis février 2019

 

Depuis sa réouverture le 23 février 2019, le refuge des Cosmiques fonctionnait avec un fondoir cassé. En conséquence, l'eau a été rare au refuge des Cosmiques.

Une entreprise spécialisée dans les travaux en altitude et qui dispose d’un brevet pour ce genre de fondoirs devrait monter la semaine prochaine.

image: 
Refuge du Coqmiques
Refuge du Coqmiques
Le Refuge des Cosmiques vu depuis le Refuge des Grands Mulets, photo de Svíčková, sous licence CC-BY 3.0, source @ commons.wikimedia.org

Le refuge des Cosmiques était sec depuis sa réouverture, en février 2019.

Construit entre 1987 et 1991 après que l’ancien refuge a brûlé en décembre 1986, le bâtiment est alimenté par un système qui s’auto-alimente. Enfin… qui s’auto-alimentait jusqu’à cette année.

Située à 3 613 mètres d’altitude, et accessible en une petite heure de marche depuis l’Aiguille du Midi, a été dimensionnée pour fonctionner avec une eau abondante sinon intarissable.

Cependant, le fondoir auto-alimenté a éclaté cette année et le refuge Cosmique est devenu sec.

L'eau a été amenée trois fois par hélicoptère.

Depuis que le fondoir est tombé en panne, il y a eu trois rotations par hélicoptère transportant 500 litres d’eau.

« On économise au quotidien. On s’adapte », témoigne Élise Veyrat, la gardienne du refuge.

« Nous avons de la chance dans notre malheur… enfin en quelque sorte », relativise Élise Veyrat.

 La chance, c’est le printemps froid et neigeux qui, d’une part, assure une manne liquide à base de neige fondue et d’autre part, limite grandement la fréquentation du refuge. Ce qui n’est certes pas bon pour le commerce mais qui permet d’assurer le confort de la faible clientèle. 

Un nouveau fondoir sera construit dès que possible.

Outre l'eau apportée par hélicoptère, le refuge est également alimenté en eau par la fonte des neiges de la toiture à laquelle il faut ajouter celle que le personnel du refuge va pelleter sur la terrasse pour la faire fondre.

Ainsi, un nouveau fondoir sera construit au refuge des Cosmiques.

La construction devrait durer environ deux semaines, mais le temps réel dépend fortement des conditions météorologiques.

Une entreprise spécialisée dans les travaux en altitude et qui dispose d’un brevet pour ce genre de fondoirs devrait monter la semaine prochaine​

Le Dauphine