Accident de chasse: Un vététiste tué près de Morzine, Haute-Savoie

 

L'accident s'est produit samedi soir, près de Morzine en Chablais, en Haute-Savoie. Un vététiste âgé de 34 ans a été touché par une balle alors qu'il se trouvait sur un sentier à la lisière de la forêt.

L'association de chasse de Montriond dans le Chablais, en Haute-Savoie, avait organisé un grand gibier au-dessus du village. D'autres chasseurs d'associations voisines ont également été invités. À la fin de la journée, un chasseur de 22 ans, a tiré son arme sur le cycliste qui roulait sur une piste dans la forêt.

La victime, Mark Sutton, un restaurateur britannique, que vivait depuis quatre ans aux Gets, une autre station dans les environs. Il était propriétaire de deux établissements, un à Morzine et un autre aux Gets.

Selon le procureur de Thonon-les-Bains, le vététiste était "parfaitement identifiable" sur le sentier (connu et fréquenté par de nombreuses personnes), bien qu'il soit escarpé et difficile d'accès.

Les autorités se sont mobilisées rapidement, malgré la nuit et l'accès difficile à 1350 m d'altitude. Plus de 40 gendarmes, dont des membres du PGHM et des officiers de police scientifique, ont sécurisé les lieux en présence du procureur de Thonon-les-Bains. Le chasseur a été hospitalisé sous le choc et n’a pas pu être interrogé par la police ni placé en garde à vue.

image: 
Ciblage des chasseurs
Avertissement en ce qui concerne la chasse, https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2016/07/5e8f2377-704f-4ea6-a31b-d4c7c88cffa8/870x489_maxnewsfrthree654940.jpg
Chasseurs, http://referentiel.nouvelobs.com/file/rw500/14637494.jpg

Une autopsie sera effectuée pour déterminer la cause exacte du décès. L'enquête a été ouverte pour homicide involontaire coupable aggravé par la violation délibérée d'une obligation de sécurité. L'enquête a été confiée au parquet du procureur de Thonon-les-Bains et à la brigade de recherche de la gendarmerie de Thonon-les-Bains, comme l'a rapporté Francebleu.

L’accident mortel de Montriond est d’autant plus grave que la Fédération des Chasseurs de Haute-Savoie veut être au premier plan en matière de sécurité.

Il y a trois ans, en décembre 2015, un père âgé de 43 ans est décédé d'une balle dans la tête, lors qu'il courait sur un sentier dans le massif du Semnoz. À la suite de cette tragédie, la Fédération des Chasseurs a établi de nouvelles règles de sécurité dès juillet 2016, telles que l'installation de panneaux indiquant une chasse en cours ou des zones de chasse réglementées.

C'est la première fédération à prendre de telles mesures en France. Selon André Mugnier, président de la Fédération des Chasseurs de Haute-Savoie, tous les chasseurs de Haute-Savoie doivent être en possession du certificat de formation à la sécurité pour 2019, faute de quoi ils ne pourront pas chasser. Actuellement, 98% des chasseurs ont cette certification selon le président, qui estime que cet accident est inexcusable: "Je n'admets pas cela, dit-il, vu les efforts que nous avons fait sur la formation des chasseurs”.