Le maire de Saint-Gervais entend limiter l'accès au Mont Blanc

 

Récemment, le Mont Blanc est devenu surpeuplé et de nombreux novices mettent leur vie en danger. Le maire de Saint-Gervais veut restreindre l'accès aux "les bouffons" et aux "faux guides".

image: 
Mont Blanc Massif (4,808.73 m). Photo source: @camptocamp.org
Mont Blanc Massif (4,808.73 m). Photo source: @camptocamp.org
Route Gouter. Photo source: @camptocamp.org
Chutes de pierres Grand Couloir du Gouter

Selon le Telegraph, le massif du Mont-Blanc est une grande attraction pour les touristes du monde entier avec 400 alpinistes chaque jour en été, malheureusement, la plupart d'entre eux sont inexpérimentés.

Cet été, une quinzaine de grimpeurs ont perdu la vie, mais la récente vague de chaleur aggrave la situation. Est un grand risque d'avalanches et de chutes de pierres lorsque les glaciers fondent.

Grimpeurs irrespectueux:

Selon le maire de Saint-Gervais, Jean-Marc Peillex, certains tentent l'ascension sans équipement adéquat.

Un tronçon de la populaire "Voie Royale" menant au sommet, ainsi que la Aiguille du Goûter, sont si dangereux qu’ils sont surnommés le "couloir de la mort". Mais surtout, le maire est alarmé par le comportement irrespectueux de certains alpinistes.

Le 15 août, "un guide reçoit un coup de poing en croisant une cordée de huit personnes originaires d'Europe de l'Est au motif qu'il ne s'est pas arrêté pour les laisser passer" a déclaré le maire. Dans la montée du Dôme du Goûter, trois imprudents font la sieste côte à côte sur un pont de neige.

Quatre Espagnols volontairement bousculé sur l'arrête des Bosses par mal encordés et mécontents de s'être fait doubler.

Un autre homme portait des baskets à la place des bottes de montagne avec des crampons, il a été repéré sur l’étroite crête des Bosses menant au sommet. "Un homme a même essayé de traîner son chien là-haut".

Selon Le Figaro, une intervention a eu lieu le 11 août, ce sont des Lettons qui ont tenté de monter avec un mât de 10 mètres pour hisser leur drapeau national au sommet du Mont-Blanc. Alertés par le maire, les gendarmes les ont bloqués.

Un touriste a même planté sa tente au sommet du Mont-Blanc, a ajouté le maire, qui dénonce également la présence sur l'itinéraire de plusieurs «faux guides», qui n'ont évidemment pas le droit d'exercer.

Les autorités sont disposées à introduire des licences d’escalade obligatoires et des amendes pour les personnes sans équipement approprié. Cela peut réduire le nombre d'accidents tragiques.

Selon Le Dauphine, les "extrémistes" sont prêts à tout, obligeant le PGHM à un rôle de taxi aérien pour alpinistes bloqués.

Les autorités ont commencé à détourner les alpinistes sans hébergement pré-réservé au refuge Goûter. Vous pouvez lire à ce sujet ici.

Pierre Lambert, le Prefét de Haute-Savoie, a déclaré: "Compte tenu des lois en vigueur, il est impossible de forcer les alpinistes à avoir le minimum d'équipement ou une licence."

Mais en fin de compte, le maire a déclaré: "En 2019 plus rien ne devra plus être comme avant et le Mont Blanc devra retrouver sa dignité perdue!"

Lire l'article complet sur Le Figaro, cliquez ici.

Autres Articles

Alpinistes disparu. Photo source: @francebleu.fr
09 Aug 2018
Mercredi soir 8 août 2018, le PGHM de Chamonix a lancé un appel &ag...
Les Grandes Jorasses . Photo source: @camptocamp.org
21 Aug 2018
Lundi 20 août 2018 vers midi, un alpiniste italien est tombé de 600...