Trois morts dans une avalanche de séracs au col Maudit

 

Le mardi 16 août 2016, à environ 5h00 du matin, trois alpinistes sont décédés dans le col du mont Maudit (4.465mètres), pendant leur ascension du Mont-Blanc (4.809mètres) par la voie des Trois Monts.

Selon Le Dauphine, ils se trouvaient à environ 4.100 mètres d’altitude, lorsqu’ils ont été emportés par une chute de séracs, une rupture de gros blocs de glace, dont certains atteignaient la taille de trois à quatre mètres d'hauteur.

Les victimes sont un guide de haute montagne allemand (50 ans) qui résidait au Lavancher, sur la commune de Chamonix, une Slovaque (32 ans) et une Anglo-Polonaise de (33 ans).

Le guide de haute montagne était parti lundi 15 août avec ses clientes. Après une nuit au refuge des Cosmiques (3.613 mètres), ils avaient repris leur itinéraire par les trois monts, mardi matin, 16 août, quand l'avalanche de séracs est survenue, provoquant la mort des alpinistes.

Selon BFM.TV, les gendarmes du PGHM ont été alertés mercredi, le 17 août, à 18h30 par un ami du guide, inquiet de ne pas le voir revenir. « Nous avons été alertés très tôt d'une avalanche, mais le recoupement d'informations provenant de guides et de cordées évoluant sur cette zone a laissé penser que personne n'avait été enseveli », indique à l'AFP le lieutenant-colonel Stéphane Bozon, commandant du PGHM de Chamonix.

Selon le Figaro, les huit gendarmes dépêchés sur place ont très vite repéré, grâce aux chiens d'avalanches, les corps des deux clientes. « La chute de séracs est une rupture d'une tour de glace qui mobilise de la neige dans son déplacement. Elle s'effondre par la poussée naturelle du glacier. Les trois victimes ont donc subi un choc traumatique très important », a ajouté l'officier du PGHM.

Selon France 3, les corps des deux femmes ont été retrouvés par les secouristes du PGHM, mercredi soir, entre 18h30 et 22h30 et celui du guide ce jeudi matin, vers 6h30 .

Selon Le Dauphine, ils étaient ensevelis entre 50 centimètres et un mètre de profondeur. Tous avaient été sévèrement touchés au crâne, ce qui signifie qu’ils seraient décédés sur le coup, emportés sur une distance de 150 mètres par un amas de neige et de glace compact.

Selon le Communiqué de presse du Ministère de l'Intérieur, une enquête à été ouverte par le Procureur de Bonneville pour déterminer les circonstances de l'accident. Elle a été confiée au PGHM de Chamonix.

image: 
Mont Blanc du Tacul (4.248mètres) et Mont Maudit (4.465mètres) du nord-ouest
PGHM Chamonix hélicoptère
Voie d'accès les Trois Monts @Clementchabert.fr
Trois Monts, distance d'environ 5 km. @Google maps
Mont Maudit (4.465mètres)

"En cette fin de saison estivale et alors que les massifs montagneux ont connu 8 accidents mortels liés aux activités de montagne ou de plein air depuis samedi 13 août, Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur, appelle les pratiquants de la montagne et les vacanciers à la plus grande prudence.

Autres Articles

Trail Running - Chamonix et la région du Mont-Blanc par Kingsley Jones
27 Jul 2016
Trail Running - Chamonix et la région du Mont-Blanc par Kingsley Jones ...
Vol en parapente depuis Plan Praz
26 Aug 2016
Un parapentiste espagnol de 40 ans s'est tué jeudi 25 août...